Le sport en entreprise et le bien-être des salariés

Au cours du temps, le monde du travail a évolué. Les salariés d’entreprise ont de plus en plus de temps libre à côté de leur travail laissant davantage de place aux loisirs. En France, cette évolution s’est faite grâce à deux avancées majeures : d’une part, la généralisation de deux semaines de congés payés en 1936 et d’autre part, la mise en place d’un Comité d’Entreprise pour les entreprises de plus de 100 salariés en 1945.

Les salariés d’entreprise ont donc plus de temps pour profiter de leur temps libre avec une activité physique et sportive. D’autant plus qu’une pratique sportive est bénéfique pour tous.

Un renfort du bien-être du salarié au travail

En effet, le sport est un moyen de développement personnel pour le salarié. Physiquement, il permet de lutter contre la sédentarité : en moyenne, un salarié est assis 7h24 par jour. Le sport permet donc de pallier les Troubles Musculo-Squelettiques et de réduire les accidents du travail, car avec plus d’activité les salariés sont plus musclés et en meilleure santé. Il permet un dépassement de soi, une solidarité pour le sport en équipe et aide à améliorer sa gestion du stress. Toutes ces compétences sont fondamentales pour la construction d’une vie professionnelle sereine .

Le sport permet une passerelle entre la vie personnelle et la vie professionnelle du collaborateur.

Une activité physique organisée entre collègues en entreprise donne du sens à la vie professionnelle, travailler pour une entreprise animée est stimulant pour les salariés.

L’exercice physique améliore la Qualité de Vie au Travail des collaborateurs. Il améliore la création de liens entre eux, booste l’énergie des uns et améliore l’humeur des autres. Les salariés se sentent valorisés au sein de l’entreprise, ce qui réduit le turnover.

 

Des bénéfices en entreprise

Ensuite, pour l’entreprise, le sport permet un gain de productivité. Des études ont relevé une hausse de 1 à 14% de la rentabilité et une augmentation de 5 à 9% de la productivité dans les entreprises proposant des activités physiques à leurs salariés. Et 94% des salariés qui pratiquent du sport dans le cadre de leur emploi en sont satisfaits.

L’activité physique permet une baisse du taux d’absentéisme, jusqu’à 18% pour certaines entreprises. Les salariés deviennent des ambassadeurs de l’entreprise par le sport et le collectif, les équipes se rassemblent autour de valeurs communes et de challenges solidaires que seul le sport peut apporter. Tout cela renforce la marque employeur et la culture d’entreprise. Surtout lorsqu’on sait que seulement 5% des collaborateurs sont satisfaits et impliqués dans leur entreprise).

 

Un axe de travail pour la RSE

Le sport est une des façons de mettre en place la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) dans les entreprises car il rassemble des ambassadeurs autour de valeurs sociales et environnementales qui sont les fondements de la RSE.

Chez Kalélia, nous renforçons notre impact positif sur la RSE avec plusieurs groupes de travail qui collaborent pour développer des valeurs sociales et environnementales au sein de l’agence.

Dans ce sens, le Bureau des Collaborateurs travaille pour mettre en place des activités physiques collectives pour renforcer la cohésion d’équipe. Le groupe RSE oeuvre sur les valeurs, notamment environnementales, de l’agence pour améliorer notre quotidien.

Et vous le savez déjà, Erwan participe régulièrement à des trails et courses à pied. Il a embarqué Marion avec lui pour le Marathon de Nantes cette année puis Isabelle lors de l’UtraMarin au début de l’été.

 

Qui seront les prochains à rejoindre l’aventure de la course à pied au sein de l’agence ? Réponse dès cet automne.