RGPD : dernière ligne droite

Si votre site web n’est pas encore à jour, il ne vous reste plus que deux mois pour le faire.

Pour rappel un cookie, c’est quoi ?

C’est un traceur qui se positionne sur le navigateur des internautes visitant votre site internet. Grâce à lui, vous suivez le parcours de vos internautes et il vous permet d’adapter les parcours sur votre site, en recueillant des informations spécifiques.

La règlementation en quelques mots

Depuis le 1er avril 2021, tous les sites web doivent proposer une gestion des cookies conforme aux exigences du RGPD et de la directive ePrivacy, selon les lignes directrices établies par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). Cette échéance implique une modification majeure de la façon dont les données d’audience seront collectées et analysées.

Vous aviez déjà entendu parler de cette mise aux normes en 2019 et en 2020, les règles ont de nouveau évolué.

L’objectif des nouvelles règles de gestion des cookies est de donner aux utilisateurs un meilleur contrôle sur la façon dont leurs données sont utilisées à des fins publicitaires et/ou d’analyse. Ces principes sont entrés donc en vigueur le 31 mars 2021 et renforcent la notion centrale de consentement de l’utilisateur.

Les grands principes dictés par la CNIL :

  • poursuivre la navigation sur un site ne constitue plus une preuve du consentement de l’internaute
  • le consentement doit se faire par un acte positif clair (cliquer sur « j’accepte » dans une bannière cookie)
  • refuser l’usage des cookies doit être aussi simple qu’accepter pour l’utilisateur
  • l’utilisateur doit pouvoir retirer son consentement à tout moment et facilement

Concrètement cela signifie quoi :

  • un bandeau avec un bouton accepter / refuser / personnaliser.
  • un bouton ou un lien accessible en permanence sur votre site afin de pouvoir changer son consentement.

Quels sont les impacts de ces dispositifs :

Ce nouveau dispositif de collecte des cookies va mécaniquement perturber la remontée des statistiques d’audience d’un site web (trafic par canal, conversion, taux de rebond, pages/session, …). Le tracking ne se déclenchant qu’en cas d’acceptation par l’utilisateur, une part de l’audience ne sera désormais plus suivie : il faut s’attendre à perdre entre 50 et 70% de la donnée, selon les secteurs et la bannière cookie utilisée.